12 espèces de mammifères de plus qu’il y a 25 ans

12 mammifères de plus qu’il y a 25 ans, voilà les résultats de la plus grande enquête à ce jour sur les mammifères de Suisse et du Liechtenstein, précisément : 99 espèces sauvages ont été identifiées, soit 12 de plus que lors du dernier recensement datant de 1995. Certaines espèces, comme le loup et la loutre sont de retour, tandis que d'autres, comme la musaraigne du Valais ou le murin cryptique, ont été découvertes durant cet intervalle, rapportent les chercheurs de la Société suisse de biologie de la faune dans le nouvel «Atlas des mammifères». Basé sur plus d'un million d'observations, le livre documente l'occurrence de ces mammifères plus précisément que jamais.

Pour élever ses petits et s’abriter des prédateurs, l’Hermine a besoin de tas de branches, de murs en pierres sèches ou d’autres petites structures paysagères.
Image : Patricia Huguenin & Audrey Margand

En plus des espèces nouvellement observées par rapport à 1995, les expert-e-s ont également documenté une extension significative de la répartition de certains mammifères sauvages. Ceux-ci comprennent notamment le lynx, le loup, le chat sauvage, le castor ou le cerf élaphe. De nombreuses espèces de plus petite taille sont par contre en fort recul. Ainsi plus de la moitié des 30 espèces de chauves-souris figurent aujourd’hui sur la liste rouge des espèces en danger. Leurs habitats et leur nourriture, en particulier les insectes, ont fortement diminué tandis que la pollution lumineuse ou les pesticides environnementaux se sont développés. «Les plus grandes espèces de mammifères ont aujourd’hui largement retrouvé leur place en Suisse, parfois aidées par l’homme. Une meilleure attention est cependant nécessaire pour aussi s’occuper des plus petites espèces, qui passent souvent inaperçues et sont aussi menacées», écrit Roland Graf, le chef de ce projet de la Société suisse de biologie de la faune.

Plus d’un million de données

Observations visuelles, proies de chats, traces, excréments, bioacoustique, analyses génétiques et autres méthodes – Grâce ces approches complémentaires, les expert-e-s en mammifères de diverses organisations tout comme des milliers de bénévoles ont rapporté l’existence de ces mammifères, souvent discrets et nocturnes. La base de données nationale Info Fauna a ainsi recueilli plus de 1'141’000 observations depuis l'an 2000. Cette vaste base de données fournit l'image la plus précise à ce jour de la présence de mammifères sauvages en Suisse et au Liechtenstein. «Les nouvelles méthodes et canaux de communication, en particulier grâce à des initiatives de science participative, constituent une base solide pour le monitorage des mammifères en Suisse», ajoute Roland Graf.

L'Atlas des mammifères a été publié par Haupt Verlag, sous la houlette de la Société suisse de biologie de la faune, membre de l'Académie suisse des sciences naturelles. Plus de 70 auteurs ou autrices ont écrit les textes. L'ouvrage richement illustré décrit les 99 espèces de mammifères, présente leur répartition sur des cartes et traite des questions clés liées au mode de vie et à la protection de cette faune sauvage.

Le projet a bénéficié d’une bonne base financière, puisque tous les cantons suisses et la Principauté du Liechtenstein, ainsi que diverses fondations et deux organisations de protection de la nature, ont soutenu la collecte de données et la création du livre.

Société suisse de biologie de la faune (SSBF) (éditeur) / Roland Graf (coord.) / Claude Fischer (coord.)
Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein
478 pages, environ 420 photographies, 120 cartes et 160 figures, broché
sFr. 98.00 (prix indicatif)
Haupt Verlag
ISBN 978-3-258-08179-3
Publié le 8 mars 2021

L‘«Atlas des mammifères de Suisse et du Liechtenstein» paraît en même temps en allemand (Atlas der Säugetiere – Schweiz und Liechtenstein, ISBN 978-3-258-08178-6) et en italien (Atlante dei mammiferi della Svizzera e del Liechtenstein, ISBN 978-3-258-08180-9).

  • Diversité des espèces sauvages peuplant la Suisse et le Liechtenstein, réparties par ordre systématique
  • Le Lynx est de retour dans le Jura, ainsi que dans une vaste partie des Préalpes et des Alpes. Les populations présentes actuellement sont cependant encore trop petites pour garantir une survie à long terme. Il est par ailleurs nécessaire de pouvoir connecter les différentes populations à l’échelle nationale.
  • Le Petit rhinolophe est l’une des espèces de Chiroptères la plus sensible à la lumière artificielle. Une augmentation de la pollution lumineuse à proximité des gîtes entraîne presque assurément leur abandon.
  • Avec une longueur corporelle de 4.5 cm et un poids de 2 g, la Musaraigne étrusque est le plus petit mammifère du monde. Sa présence se limite à l’extrême sud du pays, au Tessin.
  • Le Cerf élaphe est en pleine expansion et peut même être observé toute l’année dans de nombreuses zones du Plateau suisse.
  • 160 bénévoles ont inventorié plus de 150 carrés kilométriques à travers toute la Suisse à la recherche de Hérissons. Chacun a disposé 10 tunnels à traces et les ont contrôlés quotidiennement durant 5 jours. Avec un peu d’expérience, il est facile d’identifier les traces laissées par un Hérisson sur le papier révélateur.
  • La plantation de plantes indigènes et de l’audace pour favoriser le « désordre »: voici la recette pour permettre aux mammifères de s’installer près des habitations humaines.
  • Diversité des espèces sauvages peuplant la Suisse et le Liechtenstein, réparties par ordre systématiqueImage : Abbildung aus Graf & Fischer (Hrsg.; 2021)1/7
  • Le Lynx est de retour dans le Jura, ainsi que dans une vaste partie des Préalpes et des Alpes. Les populations présentes actuellement sont cependant encore trop petites pour garantir une survie à long terme. Il est par ailleurs nécessaire de pouvoir connecter les différentes populations à l’échelle nationale.Image : Thomas Marmet2/7
  • Le Petit rhinolophe est l’une des espèces de Chiroptères la plus sensible à la lumière artificielle. Une augmentation de la pollution lumineuse à proximité des gîtes entraîne presque assurément leur abandon.Image : René Güttinger | RGBlick3/7
  • Avec une longueur corporelle de 4.5 cm et un poids de 2 g, la Musaraigne étrusque est le plus petit mammifère du monde. Sa présence se limite à l’extrême sud du pays, au Tessin.Image : Jacques Gilliéron4/7
  • Le Cerf élaphe est en pleine expansion et peut même être observé toute l’année dans de nombreuses zones du Plateau suisse.Image : Markus Stähli5/7
  • 160 bénévoles ont inventorié plus de 150 carrés kilométriques à travers toute la Suisse à la recherche de Hérissons. Chacun a disposé 10 tunnels à traces et les ont contrôlés quotidiennement durant 5 jours. Avec un peu d’expérience, il est facile d’identifier les traces laissées par un Hérisson sur le papier révélateur.Image : Anouk Taucher6/7
  • La plantation de plantes indigènes et de l’audace pour favoriser le « désordre »: voici la recette pour permettre aux mammifères de s’installer près des habitations humaines.Image : fledermausschutz.ch7/7

Catégories

  • Mammifères

Contact

Roland Graf
ZHAW
Institut für Umwelt und Natürliche Ressourcen (ZHAW-IUNR)
Case postale 335
8820 Wädenswil

+41 58 934 55 78
E-mail