La SCNAT et son réseau s'engagent pour une société et une science durables. Ils soutiennent la politique, l'administration et les entreprises avec des connaissances spécialisées et entretiennent un dialogue avec le public. Ils renforcent les échanges entre disciplines scientifiques et promeuvent les jeunes universitaires.

Image : Sebastian, stock.adobe.com

Nouvelles nominations pour renforcer le dialogue entre science et politique

L’Académie suisse des sciences naturelles repourvoit des postes qui ont une grande importance pour le dialogue entre la science et la politique : Bernard Lehmann accède à la présidence de la Plateforme Sciences et Politiques, Karin Ingold est la nouvelle présidente de ProClim et Filippo Lechthaler dirigera le secrétariat de ProClim à partir de juin.

#SGCD22: Change of baton – Karin Ingold becomes new ProClim President
Image : Florian Biedermann (ProClim)

Autrefois professeur d’économie rurale à l’EPF de Zurich et ancien directeur de l’Office fédéral de l’agriculture, Prof Bernard Lehmann connaît très bien l’administration, le monde scientifique et le milieu politique. À partir de juillet, il assumera la présidence de la Plateforme Sciences et Politiques de la SCNAT, qui s’investit dans le débat sur les changements climatiques, la biodiversité, l’agriculture, le développement durable, le génie génétique et encore d’autres questions. « Les bonnes solutions ne s’élaborent que dans le dialogue entre les scientifiques, les responsables politiques et la société. La crise du Covid nous l’a montré. Je me réjouis d’apporter une contribution importante à la transformation de la société au travers de projets au sein de la plateforme et au-delà », déclare Bernhard Lehmann. Il succèdera dans sa nouvelle fonction à René Schwarzenbach.

La professeure Karin Ingold, politologue à l’Université de Berne et à l’Eawag et vice-présidente du Centre Oeschger pour la recherche climatique, s’implique depuis des années dans le dialogue sur la politique climatique. Depuis avril, elle est la présidente de ProClim, le forum de la SCNAT sur le climat et les changements globaux. « La recherche suisse sur le climat est très interdisciplinaire et je me réjouis de poursuivre le dialogue entre les différentes disciplines et entre la science, la société et la politique. Dans le système politique suisse, une transformation rapide relève du défi. Grâce à notre expérience des processus participatifs et des dialogues à plusieurs niveaux, nous disposons néanmoins d’excellents instruments pour renforcer les échanges entre les scientifiques, les décideurs et la population dans son ensemble », explique Karin Ingold.

Dr Filippo Lechthaler a fait de la recherche à l’EPF de Zurich, à l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) et à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL), sur différents sujets touchant aux changements climatiques. En juin, il prendra la direction de ProClim : « Les récents rapports d’évaluation du GIEC confirment plus clairement que jamais les conséquences dévastatrices des changements climatiques dus aux activités humaines, mais ils montrent également des pistes pour des solutions technologiques et sociales réalisables. Ces multiples informations doivent s’insérer efficacement dans le débat public et politique. Je me réjouis de contribuer à cette tâche au sein de la SCNAT. »

  • Bernard Lehmann
  • Filippo Lechthaler (Foto: Sandra Stampfli)
  • Karin Ingold
  • Bernard Lehmann1/3
  • Filippo Lechthaler (Foto: Sandra Stampfli)2/3
  • Karin IngoldImage : Monika Flückiger, admin.ch3/3

Catégories

  • Communication politique

Contact

Dr. Karin Ammon
SCNAT
Plateforme Sciences et Politiques (Plateforme SAP)
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne