Aborder les défis sociétaux de manière transversale

Les Académies suisses des sciences et le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation ont signé leur convention de prestations 2021–24 pour un montant de 196,6 millions de francs. L’accent est mis sur les défis sociétaux tels que le développement durable, le projet Food 4.0 ou encore le système de santé. Ces thématiques peuvent être abordées de manière transversale grâce au réseau de plus de 100 000 personnes travaillant selon le principe de milice.

Convention de prestations
Image : Akademien der Wissenschaften Schweiz

Comment la recherche peut-elle contribuer à la mise en œuvre des objectifs de développement durable
(ODD)? Cette question cruciale, sur laquelle se penche l’initiative pour la recherche sur le développement durable des Académies, rassemble les domaines du climat, de l’énergie, de l’alimentation, de la numérisation et du système de santé durable. La coopération entre toutes les disciplines scientifiques permet de mettre en route différents projets multidisciplinaires sur des thèmes comme Food 4.0, l’économie circulaire, l’initiative «Smarter Medicine» ou encore le vieillissement de la société. «Avec leur réseau de plus de 100’000 personnes et leur centre de compétences chargé de soutenir le dialogue, les membres de l’association des Académies peuvent élaborer des plans d’action pour répondre aux défis sociétaux à partir de différentes perspectives», déclare Marcel Tanner, président des Académies suisses des sciences.

154 sociétés membres et sociétés spécialisées, 132 commissions, groupes de travail et curatoriums ainsi que 29 sociétés cantonales et régionales participent à la mise en œuvre. Des institutions telles que la Société suisse de Physique, la Société suisse de musicologie, la Société suisse de neige, glace et pergélisol ou l’Association suisse de géomatique et de gestion du territoire forment le pilier de la communauté scientifique en Suisse. Par ailleurs, ces différents acteurs engagent le dialogue avec la population ou proposent des services de conseil dans le domaine politique. Un montant de 100,6 millions de francs sur quatre ans est prévu pour les tâches de base de ce réseau scientifique, le plus vaste de Suisse.

Impliquer davantage la société et promouvoir la relève scientifique

La pandémie l’a démontré: de nombreux défis ne peuvent être relevés qu’avec l’aide de la société civile. Avec leur initiative de promotion des «sciences citoyennes», les Académies souhaitent promouvoir la co-création de savoir entre la science et la société. Par conséquent, pour la période 2021–24, le Centre de compétence Science et Cité verra également ses tâches de dialogue renforcées. Le Parlement a également apporté un soutien particulier à la création de la Jeune Académie Suisse, une plate-forme transdisciplinaire des Académies qui, par le biais de projets communs, donne à la relève la possibilité de développer ses propres idées en début de carrière et de piloter elle-même des projets.

Projets à long terme et tâches spéciales dans le domaine scientifique

Sur 95,9 millions de francs, près de la moitié des fonds pour les années 2021–24 seront consacrés à des projets à long terme (43,2 millions de francs) et à des tâches additionnelles extraordinaires (52,6 millions de francs). À l’ère de la numérisation et des fake news, les systèmes d’informations scientifiques tels que les Vocabulaires nationaux, le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, les Documents Diplomatiques Suisses ou les secrétariats internationaux de coordination revêtent une importance majeure.

L’initiative nationale Swiss Personalized Health Network a pour but de créer des infrastructures rendant interopérables les données de santé pour la recherche en Suisse, ce qui permettra d’améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. Le mandat MINT promeut la création de programmes destinés aux enfants et aux jeunes dans les domaines des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et de la technique. Dans le cadre de la numérisation des collections de sciences naturelles de toute la Suisse, des spécimens issus des règnes végétal et animal ainsi que des échantillons géologiques sont mis à la disposition des chercheurs·euses selon des normes internationales.

Planification stratégique 2025–28: départ sur les chapeaux de roues

Exceptionnellement, la mise en œuvre de la convention de prestations 2021–24 a lieu en même temps que le début de la planification 2025–28. Une récente évaluation externe a révélé que, d’un point de vue économique, les Académies accomplissent un travail extraordinaire avec des ressources limitées. Toutefois, la coopération doit encore être renforcée afin que les grands défis sociétaux puissent être relevés ensemble. Fortes de cette conviction, les Académies ont entamé le processus de planification stratégique 2025–28 en avril 2021 déjà.

Catégories

Contact

Claudia Appenzeller
Académies suisses des sciences
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne

E-mail