Britta Allgöwer élue membre du Comité de la SCNAT

L'Assemblée des délégués de l’Académie des sciences naturelles (SCNAT) a élu, vendredi, l'ancienne directrice du Musée de la nature de Lucerne au sein de son Comité. Cette agronome polyvalente apportera avec elle une riche expérience : en tant que présidente de la Société grisonne des sciences naturelles et de l'Academia Raetica, de sa collaboration avec le Parc national suisse, ou encore de son travail d'élaboration du contenu et de la gestion du Musée de la nature de Lucerne. Le Comité de la SCNAT a également nommé une chercheuse et deux chercheurs comme membres honoraires pour leur engagement extraordinaire : Martine Jotterand, Hans Rudolf Ott et Helmut Weissert.

Britta Allgöwer
Immagine: Stefan Margreth

« La SCNAT et son engagement en faveur de la recherche environnementale et de la diffusion des connaissances m'ont accompagnée et inspirée depuis 1992 », déclare Britta Allgöwer. Elle a étudié l'agronomie à l'ETH de Zurich et a obtenu un doctorat en 1989. Elle a notamment mis en place le système d'information géographique SIG pour le Parc national suisse, mené des recherches intensives sur les incendies de forêt et dirigé deux projets du PNR48 « Paysages et habitats des Alpes ». Dès 2006, elle a contribué à la création de l'association « Wissensstadt Davos ». En 2010, elle est devenue présidente de la Société grisonne des sciences naturelles, en 2017 du conseil de fondation de KORA (Ecologie des prédateurs et gestion de la faune sauvage) et en 2020 de l'Academia Raetica. De 2011 à sa retraite en 2020, Britta Allgöwer a dirigé le Musée de la nature de Lucerne. Elle est également impliquée dans la SCNAT depuis de nombreuses années, par exemple au sein du jury du Prix Expo ou de la Commission de Giacomi. Britta Allgöwer rejoindra le Comité de la SCNAT au début de l'année 2022.

Trois nouveaux membres honoraires

Les membres honoraires nouvellement élus ont fait preuve d'un engagement exceptionnel envers la SCNAT pendant des décennies : Martine Jotterand, ancienne professeure à l'Université de Lausanne, a été vice-présidente de la SCNAT et a présidé le Forum Recherche génétique lors de sa création, dans lequel elle s'est impliquée pendant 25 ans, notamment sur les questions éthiques. Hans Rudolf Ott, ancien professeur à l'ETH Zurich et chef du département de physique, a présidé la Plate-forme MAP de la SCNAT et a dirigé les programmes MINT et, plus récemment, l'élaboration de feuilles de route pour les infrastructures de recherche. Helmut Weissert était professeur à l'ETH de Zurich. À la SCNAT, il a présidé la Plate-forme Géosciences et la Commission pour l’encouragement de la relève et a également dirigé l'évaluation de la recherche sur les Alpes et les zones protégées. Helmut Weissert et Hans Rudolf Ott poursuivent leur implication dans le réseau SCNAT.

Categorie